La côte de granite rose

 

 

Etymologie : Côte de granit rose (en breton Aod ar vein ruz, littéralement « côte des pierres rouges »),

est le choronyme qui correspond à une zone côtière de la Manche

située dans la région historique du Trégor près de Lannion.

Elle tient son nom par le fait que le granite qui affleure possède une dominante brune tirant sur le rose.

 

La côte de granit rose déroule sur 15 kilomètres entre Trébeurden et Perros-Guirec,

les paysages parmi les plus étonnants que compte la Bretagne nord.

Sur une côte festonnée à l’extrême, semée de cordons de galets, de baies fermées et de presqu’îles battues

par la houle, elle offre un spectacle magique que soulignent encore les lumières changeantes bretonnes.

 

L'invention de la côte de granite rose.

 

La première association loi 1901, créée en France, est le

"Syndicat artistique de protection des sites pittoresques de Ploumanac'h".

Fondé le 20 août 1901, il se fixait pour objectif, dans son article 1er,

de "Préserver de la destruction et de la vulgarisation" un paysage naturel.

 

C'est à cet attrait touristique, représenté par les "Rochers de granite rose" que les stations de Perros-Guirec, puis de Trégastel et de Trébeurden ont associé leur image, bien plus qu'à la pratique des bains de mer, depuis que les littérateurs et peintres en ont révélé l'originalité à la fin du XIX° siècle.

 

Désormais protégé, le site de Ploumanac'h, acquis par le Conservatoire du littoral, est fréquenté annuellement par quelques 700.000 visiteurs. (Extraits de Yannick Lageoat et Julie Nicolazo).

 

Ploumanac'h, rochers dans la lande.

Le granit rose que l'on voit aujourd’hui s’est formé il a 300 millions d’années

durant l’ère primaire à la montée de la chaîne hercynienne.

 

Les chaos de Ploumanac’h composés d’énormes blocs aux formes épurées ou évocatrices sont visités chaque année par des milliers de visiteurs émerveillés. Un important programme de réhabilitation mené par la commune de Perros-Guirec avec la participation du Conservatoire, du Département et de la Région a permis en restructurant le cheminement d’enrayer la dégradation des fragiles pelouses et landes littorales qui sont l’écrin de ce joyau et que le passage des nombreux visiteurs avait lentement dégradé.
 

Il y a 300 millions d’années, sous la croûte terrestre, le magma est remonté des profondeurs de la terre et s’est engouffré dans des chambres magmatiques. Ce magma a refroidi très lentement, il a cristallisé donnant ainsi naissance au granit. C’est son refroidissement très lent qui a formé un granite à gros grains tel que celui de Ploumanac’h.

 

Les blocs de granit rose qui s'étendent de Perros-Guirec à Trébeurden se sont formés sous terre. Lors de la cristallisation du granit, des fissures sont apparues. Dans ces fissures, l'eau s'est infiltrée, érodant ainsi le granit sous forme de boules. C'est l'érosion de la croûte terrestre qui a permis la mise à nu des chaos de rochers.


La première qualité du granit est sa résistance aux intempéries et donc au temps. Ceci tient à sa composition : des cristaux de quartz plus durs que l’acier, des cristaux de feldspath très durs également et un peu de mica. tous ces cristaux se sont assemblés pour former une roche qui à l’aspect ‘grain’, en latin « granum » d’où le nom de granit.

 

De Perros-Guirec à la baie de Lannion en passant par les Sept-Îles, les paysages sauvages se succèdent le long de la côte de Granit rose (Côtes-d’Armor). Avec ses plages de sable, ses stations balnéaires, ses rochers aux formes fantastiques, son sentier des douaniers, ses phares, ses ports et ses îles, ce coin de Bretagne nous offre de quoi faire le plein d’iode et de nature.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.cotedegranitrose.net/

http://www.persee.fr/

Panneaux explicatifs présentés à l'entrée du site

Visite et photos, Chantal Guyon, le 25 octobre 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville