NEDDE  (Haute-Vienne)
Arrondissement de Limoges - Canton d'Eymoutiers.

Région Nouvelle Aquitaine.
 Population : 469 Neddois en 2016.

 

D'une superficie de 5.273 hectares, et d'une altitude de 431 à 754 mètres,

le village est traversé par la rivière la Vienne, et le ruisseau de la Villedieu,

et situé près du lac de Vassivière, en bordure du plateau de Millevaches,

dans le parc naturel régional de Millevaches en Limousin.

 

Vue aérienne, avant 1970.

 

La mairie, la Place et l'église, le monument aux morts,

une ancienne maison de maître en granit, transformée en gîte municipal et le presbytère.

 

 

Eglise romane Saint Martin,

des XIII°, XIV° et XVIII° siècles.

 

 

Clocher à souche trapézoïdale, au milieu du toit.

 

 

Bâtie en pierre de taille en granit, et recouverte entièrement de bardeaux de châtaignier.

L'église adopte un plan symétrique, à l'exception de la sacristie ajoutée ultérieurement.

 

Portail limousin, très brisé, logé dans un profond avant-corps, et surmonté d'un pignon triangulaire.

Verrou en fer forgé du XV° siècle, ajouré par une ciselure et orné de deux petits personnages.

 

Une ancienne litre funéraire est visible sur la plupart des murs.

Cette bande peinte à l'occasion de la mort d'un notable de la commune

est ornée de plusieurs blasons, dont les armes des Garat.

 

Au-début du XV° siècle, on ajouta des chapelles au Nord et au Sud,

et au XVI° siècle, un banc seigneurial de part et d'autre de la troisième travée. Statue de Sainte Anne.

La chapelle droite, provient de l'ancien prieuré de Notre-Dame de Chadiéras,

tandis que la chapelle gauche, présente une statue de Notre-Dame de Chadiéras.

 

L'église possède deux bénitiers du XV° siècle.

 

La nef est composée de quatre travées dont la dernière forme un sanctuaire à chevet plat.

 

Statues de Saint Joseph et l'enfant Jésus, et du Sacré Coeur, en plâtre peint du XIX° siècle.

Culots de voûtes sculptés et litre funéraire.

 

Voûtes d'ogives à l'image du choeur, et de grande hauteur sous voûte, rare pour une église rurale.

 

Vitraux modernes, de Saint Joseph et Saint Martin.

Statue en pierre d'un évêque datant de la construction de l'église.

 

Dans la chapelle Nord, les bases de deux colonnes sont ornées de rares décors animaliers :

deux lions dévorant un enfant et un griffon combattant un lion.

Clé de voûte sculptée aux fleurs de lis.

 

Le choeur du XIII° siècle à chevet plat, est dans le prolongement de la nef.

 

 

Tous les décors sont sculptés : clés de voûtes, chapiteaux et les culots de voûtes qui les supportent,

alternant motifs végétaux et masques. (L'un d'eux est orné de 5 visages),

avec en complément, les murs peints de différents motifs.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Notice n° PA00100401, http://www2.culture.gouv.fr/

Dictionnaire des églises de France, Poitou, Saintonge, Angoumois,

Volume IIIc, Editions Robert Laffont, 1967

Panneaux explicatifs présentés sur le site

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 29 juin 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville