BEAUMONT-DU-LAC  (Haute-Vienne)
Arrondissement de Limoges - Canton d'Eymoutiers.
Région Nouvelle Aquitaine.
 Population : 149 Beaumontois en 2016.

 

D'une superficie de 2.391 ha, et d'une altitude de 496 à 795 mètres,

le village est arrosé par la rivière la Maulde,

qui sert de limite entre le département de la Haute-Vienne et de la Creuse.

 

Etymologie : Beu mont = grand mont, de bellus mons en latin. S'explique par le relief : nombreux monts.

Sa partie occidentale appartient à l'ensemble dit des « Grand monts »

 
 

Le village
 

 

Entrée du village, la fontaine Saint Eutrope et la mairie.

 

Eglise romane fortifiée Saint Pierre, du XI° siècle.

 

Cette église fait partie des 18 églises fortifiées que possède la Haute-Vienne.

 

L'église romane des XII° et XIII° siècles fut fortifiée au XV° siècle.
Une rangée de 6 corbeaux ayant porté des mâchicoulis ou une bretèche (aujourd'hui disparue)

située au dessus du portail de l'élévation nord

et une tourelle carrée dressée à gauche de ce portail, constituent les éléments fortifiés de l'église.

La tourelle est bâtie en pierres appareillées et est percée de meurtrières cruciformes.
Elle contient l'escalier à vis qui permet d'accéder aux combles.

 

La nef est unique. Dans la vitrine, une Vierge de Pitié du XV° siècle.

 

Une croix d'autel du XIV° siècle a été transportée dans les expositions d'art limousin.

 

La paroisse semble avoir été créée peu avant l'an 1100, sous le vocable de Saint Pierre. Ses terres avaient pour seigneur l'évêque de Limoges, comme Eymoutiers, dont le chapitre nommait les curés. Toutefois, la paroisse était dispensée du logement de l'évêque lors de ses tournées pastorales. Mais le patron de la localité est saint Eutrope, qui était réputé guérir certaines infirmités, dont la boiterie. Une fontaine lui était consacrée et recevait un pèlerinage le 1er mai.

 

Le lac de Vassivière.

 

Le lac de Vassivière est situé au coeur du Plateau de Millevaches, dans la vallée de la Maulde,

à une altitude de 650 mètres, et a été mis en eau juste après la 2° Guerre Mondiale.

 

Avec ses 1000 ha, c'est un des plus grands lacs artificiels de France. Une quinzaine de foyers,

de fermes et de moulins ont disparu sous les 106 millions de m³ d'eau.

 

 

La Maulde est la rivière qui passe au fond du lac. La réserve d'eau du lac permet la production annuelle moyenne de la consommation en électricité d'une ville de 40.000 habitants.

 

L'île de Vassivière

 

Depuis sa mise en eau, au coeur du lac de Vassivière, se dresse une île de 76 ha.

Située entre Creuse de Haute-vielle,

l'architecture contemporaine côtoie harmonieusement l'ancien domaine de la famille Vassivière.

 

Au milieu du lac se trouve l'île de Vassivière (dont 20 % de la superficie, au nord-est, dépendent de la commune de Royère-de-Vassivière et le reste de celle de Beaumont-du-Lac), qu'un pont relie à la presqu'île de Pierrefitte.

 

 

De nombreuses ballades sont proposées au coeur de l'île, à la découverte du bois des sculptures,

à la rencontre des animaux de la ferme autour du domaine agricole (porcs Cul Noir, vaches limousines, ânes...)

 

Un sentier de rives de l'île permet d'en faire le tour.

Dans le jardin, on trouve des plantes rituelles, médicinales

ou cosmétiques aux nombreuses vertus connues ou méconnues.

Ce jardin est aménagé à proximité de l'ancien four à pain du château.

 

Le château de Vassivière.

 

Le château abrite maintenant le Restaurant de l’Ile et des expositions et des résidences d’artistes.

 

 

Entrée du château.

Certains éléments ont été rapportés, d'autres sont des reproductions, telles la fenêtre de la tour carrée,

ou encore, la salamandre au-dessus de la porte principale.

 

Les ailes datent du XIX° siècle, et la tour carrée de 1930.

Depuis 2012, le Centre d'Art s'est agrandi d'une annexe au château devenu lieu de résidences pour des artistes,

multipliant ainsi les perspectives artistiques.

 

Le château, du XVII° siècle est un peu austère.

 

A l'origine, une grande partie du fond du lac, ainsi que l'île, étaient la propriété de la famille Pascal-Vassivière. Son ancienne résidence, le château, a été construite en plusieurs étapes. La partie principale est une ancienne maison bourgeoise du XVII° siècle, à laquelle chaque génération a apporté des modifications.

 

Les communs du château.

 

 

 

Dans les anciens communs sont installés des ateliers, dont un tourneur sur bois,

une salle réservée à Raoul Haussman, Cofondateur du groupe Dada-Berlin, des bureaux, restauration...

 

Le bois des sculptures : 65 oeuvres sont réparties sur l'ensemble de l'île.

 

Espace de créativité ouvert à tous, le Centre d'Art possède une collection de sculptures à ciel ouvert

unique au monde, oeuvres temporaires ou permanentes, monumentales ou discrètes.

 

Le Centre International d'Art et de Paysage.

 

Espace de réflexion, de création et de diffusion consacré aux interactions entre les arts, l'architecture

et l'environnement, le centre est avant tout un lieu de production où se succèdent des expositions temporaires.

Trois expositions sont programmées annuellement, prolongées généralement par des projections,

des conférences et des débats propices au partage d’expériences.

 

Le Centre d'Art et le phare, conçus par les architectes Xavier Fabre et Aldo Rossi, et inauguré en 1991.

Il est labellisé "Patrimoine du XX° siècle".

Le Centre est composé de deux entités « contraires et complémentaires » : une tour-phare dressée

à la lisière de la forêt et une galerie rectiligne épousant la prairie et orientée vers le barrage.

 

Entrée du Centre d'Art, et les oeuvres d'Aurélien Mole et de Peter Buggenhout.

De nombreux artistes de la scène nationale et internationale y ont produit des œuvres majeures.

 

Le phare.

 

Le phare du centre d'art, de forme conique,

est adjacent à une longue nef qui sert de lieu d'exposition pour des artistes contemporains.

 

Le barrage de Vassivière.

 

Le barrage a été édifié de 1947 à 1950 et mis en service cette même année pour la production d'hydroélectricité.

Il est exploité par l’unité de production Centre du groupe Électricité de France qui rassemble vingt-huit barrages

et vingt-cinq centrales hydroélectriques sur les bassins de la Vienne et de la Creuse

et rattaché au Groupement d’exploitation hydraulique (GEH) de Limoges.

 

Situé à Auchaize, le barrage, d'une longueur de 220 m et d'une hauteur de 32,90 m,

est un ouvrage de poids rectiligne.

En aval, au pied du barrage sur sa gauche, une chambre de vanne voûtée, construite sous la colline à proximité

des buttons de renforts des fondations, est raccordée à un petit canal de fuite à ciel ouvert

et permet de maintenir un débit d'eau constant de l'ordre de 1 m3/s.

pour préserver l'écosystème de la Maulde qui continue sa course dans son vallon.

 

C'est depuis la prise d'eau de Port Crozat, à Auphelle, que les eaux du lac sont acheminées par une galerie souterraine de 2,6 km et une conduite forcée de 610 m jusqu'à la centrale souterraine d'EDF, au Mazet, sur la commune de Peyrat-le-Château. Trois aménagements, situés sur trois localités différentes qui en font la principale particularité du lac de Vassivière.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.ciapiledevassiviere.com/
"Destination Lac de Vassiivère, Eymoutiers, St Léonard-de-Noblat

Briance-Combade", 2018

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 24 juin 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville