SAINT VARENT  (Deux-Sèvres)
Arrondissement de Bressuire - Canton du Val-de-Thouet

Région Nouvelle Aquitaine
 Population : 2.457 Saint Varentais en 2016.

 

D'une superficie de 3.442 hectares, et d'une altitude de 69 à132 mètres,

la ville est traversée par la rivière le Thouaret, un affluent du Thouet.

 

Etymologie : selon la légende, au IX° siècle, en raison de nombreuses incursions et pillages

commis par des hordes de Vikings, les moines de Vertou, en exode, firent une halte

et nommèrent ce village Noviheria (Nouvelle Her). En 1095, le nom de Sanctus Veranus (ou Saint Varent) apparut.

 

Avant 1970 : vue aérienne et église Saint Varent, du XIX° siècle.

Le pont du XV° siècle à trois arches ogivales, enjambe la rivière le Thouaret.

Le territoire de Saint-Varent fut occupé par l’homme dès le néolithique.

Puis des populations celtiques, gauloises, gallo-romaines se sont succédées.

De nombreux vestiges découverts en sont autant de témoignages.

 

 

Les lanternes des morts, du XII° siècle

 

 

La tombe du curé Sénéchault, doyen de la commune, décédé en 1883

est agrémentée de deux petites lanternes des morts.

 

Les deux lanternes sont placées, l'une à gauche de la tombe, l'autre à droite.

 

Cette tombe est située au pied d'une croix hosannière dans le cimetière.

 

 

L'église Saint Varent, du XIX° siècle.

 

 

L'église a été construite sur les vestiges de l'ancienne église du XI° siècle, et restaurée au XVII° siècle.

Elle s’effondra en 1854 et fut reconstruite.

 

Cette église, contrairement à la majorité des autres églises,

possède une nef orientée à l'Est, et le choeur à l'Ouest.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

https://www.saintvarent.fr/

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 23 avril 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville