PARTHENAY  (Deux-Sèvres)
Arrondissement de Parthenay - Canton de Parthenay.

Région Nouvelle Aquitaine.
 Population : 10.388 Pathenaisiens en 2016.

 

D'une superficie de 1.138 hectares, et d'une altitude de 114 à 184 mètres,

la ville est située dans une boucle de la rivière du Thouet,

et considérée comme la capitale de la Gâtine poitevine.

 

 

Ancienne collégiale Sainte Croix,

des XII° et XVII° siècles.

 

 

Il s'agit de l'ancienne collégiale du château inscrite, avec Notre-Dame-de-la-Couldre,

dans l'enceinte de la citadelle.

 

Vue générale avant 1970 : pont sur le Thouet, église Saint Laurent, et ancienne collégiale Sainte Croix.

 

Une relique de la Vraie Croix, rapportée de Palestine et encore inventoriée en 1579, est à l'origine de la fondation de Sainte Croix par Ebbon et son frère Gelduin, seigneurs de Parthenay. Elle avait sans doute été bâtie près du château pour en être l'église. Connue avant 1090, elle est confiée au chapitre de sept chanoines. Elle a été reconstruite au XII° siècle.

 

Le chevet, épaulé par des contreforts rectangulaires, est très sobre. Au sud, s'élève un clocher quadrangulaire qui,

tout en haut d'une tour aveugle, présente un étage ajouré de baies en plein cintre, du milieu du XV° siècle.

(Il a été élevé par les soins du connétable de Richemont alors seigneur de Parthenay).

 

L'église Sainte Croix a longtemps contribué à la richesse des chanoines qui l'administraient, en raison de la relique prestigieuse qu'elle conservait. Celle-ci attirait autant les pèlerins sur la route de Saint Jacques de Compostelle que les simples fidèles.

 

La façade romane fut détruite en 1781 pour élargir la rue.

La nef et les bas-côtés sont romans du milieu du XII° siècle,  le clocher carré de 1457,

abside à contreforts, et chapelle du XVII° siècle.

 

La nef est en berceau, voûte en demi-berceau des collatéraux,

chapiteaux sur piliers carrés, à colonnes engagées.

 

L'orgue date du XIX° siècle : il est dû à Debierre, élève de Cavaillé-Coll.

La cuve de la chaire à prêcher, travail d'un artiste local au XIX° siècle, a été conservée. Elle repose

sur les figures symboliques des autres évangélistes tenant une tablette gravée du début de leur évangile.

Ses panneaux sculptés montrent la multiplication des pains, le Christ enseignant et le Christ à Gethsémani.

 

Le berceau brisé à doubleaux de la nef est épaulé par les demi-berceaux des collatéraux.

Les doubleaux des bas-côtés sont tracés en arc-brisé et surmontés d'un mur diaphragme.

Les piliers sont formés de quatre colonnes soudées entre-elles. Les chapiteaux ont été refaits.

 

La nef est à quatre travées accompagnée de collatéraux.

 

Fonts baptismaux du XX° siècle.

 

L'absidiole Nord est devenue chapelle de la Vierge.

 

Grand Christ en croix et vitrail du XIX° siècle.

 

Coupole à la croisée du transept et choeur de style angevin.

 

Charles-Armand de La Meilleraye, duc de Mazarin, fait exécuter, avant 1669, des travaux dans le chœur : retable monumental, percement des arcades, agrandissement des absidioles. La façade est reconstruite en 1781 à la suite de sa démolition pour l’élargissement de la rue. Des pierres du château seront remployées à cette occasion. En 1853, la suppression du retable révèle l’existence, dans l'abside, de deux enfeus abritant deux gisants mutilés. Ces gisants de marbre peint furent restaurés en 1880.

 

L'abside en hémicycle. Sous la voûte en cul-de-four, sont lancées deux larges nervures disposées en V.

Les trois fenêtres sont englobées sous de grandes arcatures.

 

 

Dans le choeur, tombes à gisants du XV° siècle, très refaits,

de Guillaume VII Larchevêque, seigneur de Parthenay († 1401),

et de Jeanne Mathefelon, sa femme († vers 1415).

 

Guillaume VII Larchevêque, seigneur de Parthenay, de 1358 à 1401, en chevalier, les pieds sur un chien (symbole de suzeraineté), et son épouse, l'aumônière à la ceinture. Les tombeaux furent profanés en 1793, sur ordre de la Convention, pour récupérer le plomb des cercueils, et les ossements furent dispersés.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www2.culture.gouv.fr/

Dictionnaire des églises de France, Poitou, Saintonge, Angoumois,

Volume IIIc, Editions Robert Laffont, 1967

Dépliant 3 volets "Ancienne collégiale Ste Croix", O.T, 2000

Panneaux explicatifs présentés sur le site

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 24 avril 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville