BARBIZON  (Seine-et-Marne)
Arrondissement de Melun - Canton de Fontainebleau.
Région : Île-de-France
 Population : 1.160 Barbizonnais en 2016.

 

D'une superficie de 527 hectares, et d'une altitude de 75 à 93 mètres,

Barbizon est un des endroits mythiques de la peinture pré-impressionniste en France.

 

Toponymie : "Barbitio" est mentionné en 808 dans un document de Charlemagne.

La commune est nommée en 1222 sous le nom de Barbuison et en 1392 sous le nom de Barbiron.

Elle est indépendante depuis le 20 novembre 1903, après sa séparation avec Chailly-en-Bière.

 

Au début du XIX° siècle, Barbizon n’était qu’un petit hameau rural, et ne constituait pas une paroisse.

Le village s'est développé avec l'arrivée des peintres , attirés par les paysages de la région,

qui s'y installent à partir de 1822, résidant à l'auberge Ganne.

 

 

Eglise Notre Dame-de-la-Persévérance

(ancienne chapelle Saint-Paul)
 

 

La chapelle est aménagée dans l'ancienne grange de la maison de Théodore Rousseau en 1889

et serait devenue église lors de la création de la commune en 1903.

 

Le monument aux morts, la maison de Théodore Rousseau (en travaux) et la chapelle Saint Paul.

 

Le clocher est l'oeuvre de l'architecte Charles-Louis Millet,

2ème fils de Jean-François Millet.

De plan rectangulaire, la chapelle est couverte d'un toit en bâtière,

ouvert sur sa face nord par un portail abrité par un porche en bois.

Baie en plein-cintre à gauche de la base du clocher, et en symétrie à droite du porche.

Elévation extérieure en petit appareil, et décorée de briques polychromes.

 

 La chapelle a connu deux agrandissements successifs, doublant chaque fois sa surface vers l'arrière du terrain, et modifiant son orientation d'origine : En 1920 le mur arrière est percé de deux grandes arcades, et une travée en béton est ajoutée. En 1965 sont ajoutées quatre travées, beaucoup plus larges. L'espace est franchi par des portiques en bois lamellé-collé, les murs sont maçonnés en moellons à pierres vues.

 

La nef unique est voûtée de lambris.

 

Autel du XIX° siècle.

 

La chapelle est ornée d’une peinture de Notre-Dame-de-Fatima, don de la baronne de Rasky, épouse

du dramaturge Édouard Bourdet décédé dans un camp de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Chaque partie nouvellement construite a été équipée de vitraux neufs :

vitraux datant de 1887 dans la première partie, vitraux 1920,

puis vitraux de 1965, qui évoquent les quatre saisons.

 

A l'entrée de la chapelle, la grotte, et le monument aux morts, inauguré en 1920.

Il a été réalisé grâce à une souscription franco-américaine, par le statuaire Ernest Réveillon,

qui possède un atelier à Barbizon. Il représente un gaulois coiffé d'un casque ailé

et arborant un masque orné de moustaches tombantes.

 

Barbizon n'avait pas d'église :

 

La scène se déroule dans la plaine de Bière avec au loin le clocher l’église Saint-Paul de Chailly-en-Bière.

Tableau de Jean-François Millet (Musée d'Orsay).

 

Avant la séparation administrative avec Chailly le 20 Novembre 1903, le dimanche, les fidèles de Barbizon

allaient par un chemin mal empierré, qu’on appelait le chemin de la Messe, faire leurs dévotions à Chailly.

 

Pour qu’il y eût une église à Barbizon et que le curé de Chailly pût y venir célébrer l’office divin, un vieux couple, M. et Mme Verdier, laissa par testament une somme de trois mille francs. Pendant cinq ans, des quêtes furent faites pour la compléter. La veuve de Sainte-Foy, l’acteur de I’Opéra-Comique, chanteuse elle-même, et sa sœur, Mlle Laure Henry, professeur de musique, se distinguèrent par leur zèle pieux. Grâce à elles, on eut enfin assez d’argent et la grange de Théodore Rousseau fut transformée en chapelle. Charles Millet se chargea d’en dessiner le clocheton.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

https://www.patrimoine-religieux.fr/

"Le patrimoine des communes de Seine-et-Marne"

Tome II, Editions Flohic, 2000

"Le vieux Barbizon", Georges Gassies, Le Livre d'Histoire, 2014

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 26 juin 2019

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville