PIERREFONDS   (Oise)
Arrondissement de Compiègne - Canton de Compiègne.
Région des Hauts-de-France.
 Population : 1.840 Pétrifontains en 2015.

 

 

Eglise gothique Saint Sulpice

 

 

Saint Sulpice le vieux était archevêque de Bourges, conseiller de Clotaire II

qui le prit comme aumônier et le fit évêque en 624.

 

La façade occidentale.

Du prieuré adjacent ayant dépendu de l'abbaye de Marmoutier,

il ne reste qu'une porte fortifiée et de rares vestiges.

 

Vers 1060 Nivelon 1er fait édifier une église collégiale à la place d'une chapelle trop petite de chanoines. De l'église romane des prieurs ne subsiste que la crypte de structure bien conservée. L'accès à la crypte se faisait par deux escaliers droits dont l'un au sud est encore accessible.

 

La façade à deux pignons avec balustrade ajourée, gargouille et tourelle.

 

Grand et petit portail à moulures, arcs tréflés et rose à huit feuilles.

 

Depuis la terrasse du château, vues sur la ville et l'église Saint Sulpice.

 

Choeur surélevé avec deux chapelles latérales,

formant trois absides polygones, sur une crypte romane, de 1060, finissant en cul-de-four.

 

Le clocher a été bâti en 1552 sur une base du XIII° siècle.

Il est à deux étages de baies en arc brisé et lanterne circulaire sur pendentifs.

 

Porte surbaissée ornée de niches à dais pyramidaux, d'un fronton et d'une rose au-dessus.

 

 

Depuis le choeur, vue sur le portail occidental et la tribune d'orgue du XX° siècle, installée en 1978.

C'est une reconstitution d'un orgue de l'époque de la fin du règne de Louis XIV.

Le buffet de chêne se compose de trois tourelles et de plates faces.

 

Le côté nord de la nef est percé de deux fenêtres tripartites.

L'église est spacieuse et bien éclairée, et les charpentes en carène renversée du chœur sont d'un bel effet.

Très endommagée lors de la Première Guerre mondiale, le chœur actuel est en grande partie

le produit d'une reconstruction à l'identique lancée en 1926.

 

La cuve baptismale.

 

Nef double du XVI° siècle, avec séparation par 4 colonnes rondes.

 

A l'entrée du choeur, arcades romanes de l'église primitive.

Chaire à prêcher du XVIII° siècle.

 

Triptyque dédié à la Vierge.

 

Statues de Saint Roch, Jeanne d'Arc et Saint personnage.

 

Autel en marbre rouge d'Italie, du XVIII° siècle.

Choeur lambrissé en bois, avec deux collatéraux du XIII° siècle - Statue de Saint Sulpice.

La fondation par le seigneur Nivelon et le début des travaux remontent aux années 1060,

et le chœur de la première église romane devait être achevé au début du XII° siècle.

La crypte en dessous du chœur, abrite la tombe de Nivelon.

 

Situé face à la façade à deux pignons de l'église Saint Sulpice, le prieuré Saint Jean-Paul II,

où depuis 2005, est présente la Congrégation des Sœurs apostoliques de Saint Jean.

 

Sources :

http://www.chateau-pierrefonds.fr/

Dictionnaire des églises de France, Île de France, volume IVd

Editions Robert Laffont, 1968

Panneaux explicatifs présentés à l'entrée de l'édifice

Visite et photos, Chantal Guyon, le 11 septembre 2017 

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville