COMPIÈGNE   (Oise)
Arrondissement de Compiègne - Canton de Compiègne.
Région des Hauts de France
 Population : 40.200 Compiégnois en 2014.

 

 

La lanterne des morts

 

 

La tour de l'église Saint Jacques de Compiègne, et à son sommet, la lanterne des morts,

construite au XVII° siècle.

Au pied de l'église se trouvait le cimetière aujourd'hui déplacé.

 

L'église Saint Jacques, des XIII° - XVIII° siècles. La fondation de l'église fut décidée par une bulle du pape Innocent III du 24 janvier 1207. Les travaux commencèrent vers 1235 sous le règne de Saint Louis. Paroisse royale, enrichie des dons de Louis XV, elle s'orne alors de boiseries sculptées, de marbres et de stucs. Un trésor de reliques est présenté dans le sacrarium.

 

Ce lanternon, bâti au sommet de la tour est une lanterne des morts.

Une pyramide à oculi, de 1600, porte ce lanternon terminé par une coupole et un balcon.

Sur trois côtés, une fenêtre de 20 mètres est divisée par un meneau en saillie qui forme en bas un contrefort.

 

La tour, haute de 49 mètres, date des années 1456-1461. Aux cloches qu'elle contenait furent ajoutées, en 1759, celle du petit clocher détruit alors. Elle présente un ensemble de grâce et de force, avec ses sculptures et ses quatre pans en saillie. Quatorze niches d'angle portaient des statues, seules sept statues sont encore à leur emplacement : Sainte Marie-Madeleine, Saint Barbe, Saint Jacques le Majeur, Saint Christophe, Saint Jérôme, Saint Ambroise et Saint Nicolas.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Dépliant 4 pages "Eglise St Jacques de Compiègne", disponible à l'entrée de l'église

Dictionnaire des églises de France, Île-de-France, Volume IVd

Editions Robert Laffont, 1967

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 15 septembre 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville