PARNÉ-SUR-ROC  (Mayenne)
Arrondissement de Laval - Canton de L'Huisserie.
Région Pays de la Loire
 Population : 1.332 Parnéens en 2015.

 

D'une superficie de 2.374 hectares, et d'une altitude de 38 à 106 mètres,

la ville est arrosée par la rivière l'Ouette.

 

 

La ville, labellisée

"Petite Cité de caractère"
 

 

La ville et l'église romane Saint Pierre, avant 1970.

Le village est installé sur un coteau dominant la rivière l'Ouette.

 

La mairie.

 

La mairie est une bâtisse carrée résultant de l'adjonction progressive de plusieurs constructions,

restées distinctes au niveau des toitures.

La partie la plus ancienne, à gauche, remonte au Moyen Age. Elle est soutenue par des contreforts

du côté de la charpente et conserve un arc soigneusement appareillé en plein cintre.

 

La maison aux deux tourelles.

 

Située à droite de l'église paroissiale,

cette maison offre une façade originale par les deux tourelles qui l'accostent.

 

A l'origine, les deux tourelles étaient des tours d'escaliers de deux maisons contiguës.

L'ensemble, consacré au tissage avant la Révolution, devint ensuite une auberge.

 

La maison médiévale, des XV°-XVI° siècles.

 

Au lendemain de la guerre de Cent Ans, le renouveau des affaires favorise

la multiplication d'un type de maison, dont celle-ci est un bon exemple.

 

La maison de la Croix Blanche, du XV° siècle.

 

Avec son étage à colombage, elle est caractéristique des maisons de la fin du Moyen Age.

 

 

Construite vers 1454, on lui ajouta un corps perpendiculaire du côté du jardin

et une tourelle d'escalier à la fin du XVI° siècle, pour en faire une hôtellerie.

Puis, entre 1740 et 1860 environ, elle fut habitée par des tisserands.

Le tissage se faisait dans une demi-cave humide, dont on voit encore l'entrée au pignon.

 

La maison du frippier, datée 1868.

 

Cette construction est l'exemple le plus achevé d'un style qui a fleuri à Parné.

L'industrie mayennaise de la poterie, héritée du Moyen Age,

fournissait encore des matériaux de construction au XIX° siècle.

 

Le vieux pont.

 

 

Construit au Moyen Age, ce pont est situé sur le tracé de la voie médiévale reliant Tours au Mont Saint Michel.

Rénové en 2004, il comporte maintenant trois arches.

 

Les fours à chaux et les maisons ouvrières.

 

A la sortie du village, les fours à chaux et les maisons ouvrières.

Cet ensemble, qui fut en activité de 1818 à 1936, est composé à chacune de ses extrémités

de deux fours tourelle reliés par des fours falaise ajoutés entre 1868 et 1880.

 

La chaux, destinée à l'amendement des sols,

était obtenue par la cuisson du calcaire carbonifère exploité dans les carrières voisines.

On chargeait les fours par le sommet (le gueulard) en alternant couches de pierre et de charbon.

Une machine à vapeur, installée en 1893, facilitait la traction des wagonnets.

En 1895, cinquante ouvriers s'activaient sur les sites de Parné.

 

L'installation d'un four à chaux est conditionnée par la présence des matériaux à son fonctionnement : calcaire, bois, et charbon de terre. La topographie du site retenu influe sur la construction des fours :

▪ en terrain plat, il est indispensable d'adosser au massif des fours un remblai important prolongé par une rampe permettant aux chariots d'accéder à la partie supérieure par où se fait le chargement.

▪ en terrain vallonné, le four est adossé à un monticule naturel permettant l'économie des matériaux de mise en oeuvre.

La pierre servant à construire le four est prise sur place, dans la carrière qui sera ensuite exploitée pour la fabrication de la chaux. Les fours, qu'ils soient circulaires (le type le plus ancien) ou construits derrière une paroi rectiligne présentent une forte inclinaison de leurs murs extérieurs pour résister à la forte poussée exercée.

 

Certains ouvriers furent logés à partir de 1871-1872 dans une série de six maisons ouvrières,

adossées au four à chaux.

La sévérité des façades est modérée par un décor de rosaces  en terre cuite

que l'on retrouve sur d'autres constructions de la même époque.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Dépliant 8 volets "Parcours de découverte du patrimoine"

pris en mairie de Parné

"Le patrimoine de la Mayenne", Jacques Naveau, 260 pages,

Société d'Archéologie et d'Histoire de la Mayenne, 2013

Panneaux explicatifs présentés à travers la ville

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 4 août 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville