CHOLET  (Maine-et-Loire)
Arrondissement de Cholet - Canton de Cholet.
Région Pays de la Loire
 Population : 53.800 Choletais en 2015.

 

D'une superficie de 8.747 hectares, et d'une altitude de 63 à 184 mètres,

la ville s'est étendue sur la rive sud de la rivière la Moine.

 

Le quartier Notre-Dame

 

La place Travot et le théâtre avant 1970, et en 2018.

Le quartier Notre-Dame s'étend à l'Ouest et au sud-Ouest de la Place Travot

et porte la marque du comte de Rougé qui, à partir de 1775, transforma la vieille cité féodale.

 

 

Eglise Notre-Dame, de style néo-gothique
 

 

La première chapelle du prieuré Notre-Dame a été édifiée dans le courant du XI° siècle,

à l'emplacement de l'église Notre-Dame actuelle,

par les religieux de la célèbre abbaye Saint Michel en l'Herm (près de Luçon en Vendée).

 

Vues aériennes avant 1970.

En 1185, la chapelle Notre-Dame devient paroissiale, avec son premier curé, Guillaume du Bland.

 

Ses deux flèches de pierre ajourées, culminent à 65 mètres de hauteur,

et en font un repère incontournable dans le paysage de la ville.

 

La nouvelle église devient vite trop petite, l'édification d'une quatrième église est entreprise de 1853 (ou 1854) à 1887, d'après les plans de l'architecte bellopratain Alfred Tessier. Au XV° siècle, cette chapelle des religieux du Prieuré est reconstruite (2° église) : petite, non voûtée, avec des bas-côtés très étroits.

 

En 1857, les chapelles et le pourtour du choeur sont élevés,

et en 1865, la construction du choeur, du transept et des sacristies est achevée.

 

Durant la Révolution de 1789, cette petite église échappa à l'incendie et à la destruction car elle servit d'écurie, puis de prison. Mais en l'absence d'entretien ou de réparation, elle en vint à présenter un état pitoyable : nudité de ses murs à demi en ruine revêtus pourtant autrefois (avant la Révolution) de belles tapisseries de laine. En 1812, devant le danger résultant de la chute de pierres des murs sur les assistants, cette église en ruine a été fermée au culte par arrêté préfectoral : l'église Saint Pierre accueillera les paroissiens de Notre-Dame.

 

 

En 1814, l'église en ruine est démolie et une nouvelle, la troisième, est reconstruite à la place,

avec clocher formant une tour-lanterne, au-dessus du maître-autel. Elle est achevée en 1820.

 

Cette église devenue trop petite à nouveau pour contenir les fidèles dont le nombre s'accroît, en 1813, de nouveaux plans sont réalisés en vue de la construction de la troisième église qui débutera en 1814, au même emplacement après démolition de l'ancienne. Comme la précédente, elle est bâtie à la façon des anciennes églises poitevines, avec clocher formant tour-lanterne au-dessus du maitre-autel. Elle sera livrée au culte en 1820.

 

 

La façade gothique typique du 13° siècle, date du XIX° siècle.

Presque toutes les pierres de la façade sont marquées de lettres rouges ou noires.

Il s'agit des initiales des tailleurs de pierre. (Marquer leur travail de leurs initiales leur permettait d'être payés).

 

En 1854, débute l'édification d'une quatrième église (l'église actuelle), avec un choeur à cinq chapelles et transept, en style du XIII° siècle. Durant les travaux, les offices continuent de se célébrer dans l'ancienne église, à la place de laquelle, plus tard, s'élèvera la nef de la nouvelle église.

 

Deux sculptures de l'artiste Étienne-Hippolyte Maindron, du XIX° siècle sont installées dans les années 1980.

 

Nef à bas-côtés et chapelles latérales

 

Chapelle des fonts baptismaux.

 

L'oratoire.

 

Les vitraux son signés Noël Lavergne, Paris, et datés 1887.

 

L'église mesure 77 mètres de longueur, pour 33 mètres de largeur :
c'est la deuxième plus vaste église du diocèse, derrière la cathédrale Sainte-Maurice d'Angers.
La largeur intérieure de la grande nef est de 26,10 mètres, et les voûtes, hautes de 25,50 mètres.

 

En 1872, soit 17 ans après l'achèvement du choeur et du transept, débute la construction de la nef.

La nef de la vieille église est démolie rapidement, (car elle servait en attendant de lieu pour les offices)

et le transept de la nouvelle, fermé par un grand mur. Inauguration en mars 1885 de la nef terminée.

 

En 1870, installation dans l'église d'un orgue Stolz, à deux claviers et un pédalier.

 

Chapelle Sainte Anne.

 

 

La chapelle de la Vierge.

 

Chapelles latérales, dont chapelle Saint Joseph .

 

 

Autel avec croix et quatre chandeliers du XIX° siècle.

Le choeur est à déambulatoire et chapelles rayonnantes.

 

Chœur à cinq absidioles et un transept.

 

 

Mise en place en 1872 du maitre autel en cuivre doré, style XIV° siècle.

 

Statues : Saint Maurice et Sainte Thérèse de Lisieux.

Statue et stèle dédiées à Augustin Coutant, prêtre chanoine et curé de Notre-Dame, du XIX° siècle.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

Feuillet "historique de l'église N.D." disponible à l'entrée de l'édifice

Livre "Je découvre Cholet", Julien Derouet & Pierre Billaud

Geste Editions, 2016

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 21 avril 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville