TREBEURDEN  (Côtes d'Armor)
Arrondissement de Lannion - Canton de Guingamp
Région Bretagne
 Population : 3.652 Trébeurdais en 2015.

 

D'une altitude de 0 à 104 mètres, et d'une superficie de 1.340 hectares,

la ville est traversée par le ruisseau du Goas Lagorn.

 

 

Eglise de la Sainte Trinité,

du XIX° siècle.

 

 

On attribue la fondation de l'église placée sous le vocable de la Sainte Trinité,

aux moines Cisterciens de Bégard, sans doute dès le XIII° siècle : ils détenaient à proximité

les chapelles du bourg , une seigneurie (Pen-Lan) dont dépendaient aussi les chapelles du pays.

Pendant la Révolution, tout culte est interdit et l'église longtemps fermée n'est ré-ouverte qu'en août 1804.

 

La seconde nef située à l'aile sud, a été bâtie en 1961.

 

L'église a été construite en 1829-1835 sous le rectorat de Le Luyer par les architectes Baron et Alain Lageat.

En forme de croix latine, elle comprend une nef avec bas côtés de cinq travées, un transept et un choeur.

Les matériaux de l'édifice actuel furent approvisionnés en 1833 et 1834 ; et les plans, dressés par M. Baron,

conducteur des Ponts et Chaussées, furent approuvés le 28 septembre 1834.

 

La tour et le pignon ouest, qui avaient été reconstruits en 1829 sur les plans de M. Le Briquir, de Kerstivien, par Jean Briand, furent détruits quelques années plus tard et reconstruits sous la direction du recteur, M. l’abbé Luyer, d'après les plans d'Alain Lageat (R. Couffon).

 

C'est en 1835, tous travaux terminés, que le curé fit consacrer l'église par l'évêque du diocèse.

En 2000, la tempête détériore la charpente : l'église est fermée :

seule la nouvelle nef de 1961 reste ouverte au culte.

En 2003, les paroissiens redécouvrent une église lumineuse dont tous les éléments architecturaux

et décoratifs ont été mis en valeur (Architecte, Dominique Bonnot).

 

Sur le placitre, une croix datée de 1675 ainsi qu'une fontaine de 1696.

 

Le vitrail du porche, est un faisceau d'un bleu profond et lumineux soulignant la croix glorieuse.

La tribune a été supprimée, car elle en gâchait la perspective.

 

Petite pièce, en retrait, utilisée pour le recueillement des fidèles.

 

 La nef avec bas côtés de cinq travées.

 

Statues de Saint Joachim et de Saint Yves.

 

Vitrail du XX° siècle et les bas-côtés.

 

Le choeur et la chapelle du Rosaire de l'ancienne église du XVIII° siècle furent conservés et exhaussés de 1m 66.

 

Autel et balustres datent du XVIII° siècle, ainsi que le choeur, les confessionnaux et l'aigle du lutrin.

Statues de Notre-Dame de la Pitié, et de Sainte Anne.

 

Le tableau du retable : le Seigneur remettant les clefs du Royaume des Cieux à Saint Pierre en présence des apôtres. Copie exécutée en 1885 par Kunicka de Boneza d'après une toile de Guido Reni (1575-1642), l'un des maîtres du classicisme italien.

 

 

Les vitraux sont à thème floraux.

A l'aile nord, Saint Christophe portant l'enfant Jésus. Il est dû au souvenir des célèbres pardons dit "aux chevaux" qu'organisait dans les temps anciens la paroisse.

 

Les ex-voto sont de superbes maquettes de navires de course ou de guerre.

Les marins les offraient à la paroisse au retour d'une navigation pleine de périls.

Ces bateaux étaient portés par des hommes au cours des processions.

 

▪ Le quatre mats-barque, faisait entre 90 et 100 m pour une largeur de 12 à 13 m. Les quatre mâts donnaient à ces navires une allure puissante (4000 m² de voilure) et 40 hommes les manœuvraient.

▪ La corvette, à trois mâts carrés était (XVIII° et XIX° siècles)  un navire de guerre de petite taille, de petit tonnage, et très rapide. Il possédait une seule rangée de canons et était employé isolément ou en escadre pour servir à transmettre les ordres de l'amiral.

 

L'aile Sud est consacrée le 28 mai 1962, et la porte provient du château de Kerariou (ou Kerario).

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.infobretagne.com/

Feuillet explicatif disponible à l'entrée de l'édifice

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 27 octobre 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville