THAUMIERS  (Cher)
Arrondissement de Saint Amand-Montrond - Canton de Dun-sur-Auron.
Région Centre Val de Loire
 Population : 415 Thalmériens en 2015.

 

D'une superficie de 2.733 hectares, et d'une altitude de 165 à 236 mètres,

le village est arrosé par la rivière l'Auron et le ruisseau la Cocherat.

 

Vue aérienne avant 1970.

Le village est situé dans la vallée de Germigny,

 entre les anciennes provinces de Berry, Bourbonnais et Nivernais,

aux confins de la Champagne berrichonne.

 

Pendant la Guerre de Cent Ans, le Berry devient le refuge du dauphin Charles, futur Charles VII. Le régent d’Ecosse embrasse la cause du dauphin, et lui envoie, en 1424, sept mille hommes qui livrent bataille aux Anglais dans le bois de Verneuil près de Thaumiers.

 

 

Eglise romane Saint Saturnin
 

 

L'église a été remaniée aux XV° et XVI° siècles.

L’église Saint Saturnin dépend de Notre Dame-de-Sales de Bourges.
Un monastère de l’ordre de Grandmont, est construit au VII° siècle

et est de nos jours, transformé en un bâtiment agricole.

 

Le chevet de l'église et, de chaque coté de l'abside romane une chapelle du XVII° siècle.

 

L'église se compose d'un vaisseau unique divisé en quatre travées inégales et terminé à l'est par une abside demi-circulaire, le tout remontant au début du XII° siècle. Les deux chapelles latérales accolées aux faces nord et sud du chevet datent de la fin du XV° siècle. La façade principale a été reconstruite à l'époque moderne.

 

Le chevet possède des colonnes ornées de chapiteaux finement travaillés

soit de feuillage soit de scènes de vendanges, et des modillons sculptés du XII° siècle.

 

Le porche Sud en pierre du XII° siècle, est l’entrée principale de l’église.

Il donnait directement sur l’ancien cimetière et sur le village. Il est en plein cintre et composé

de trois décrochements formant trois archivoltes, et encadré de deux arcatures aveugles,

surmontées d’une corniche soutenue par des modillons sculptés.

 

Le portail principal actuel ouvert à l’ouest dans l’axe de l’église n’existait pas.

Sous les corniches, des modillons romans sculptés.

L’église reconstruite au XI° siècle n’avait pas de chapelles attenantes, ni de bâtiment servant de sacristie.

 

Depuis le choeur, vue sur le portail occidental, et la tribune.

 

Fonts baptismaux - Statue de Saint Saturnin - Stalles du XIX° siècle.

 

Le plan de l'église est en forme de croix latine, avec un vaisseau central,

un chevet semi-circulaire, une nef voûtée en berceau brisé, son clocher est central.

 

Les chapiteaux ont des bases et des sculptures illustrant :

les symboles du sacrifice, du mal, du bien, de la victoire sur la mort.

 

 

Retable du XV° siècle.

 

La tradition rapporte que ce retable de style gothique flamboyant proviendrait de l’église de Cogny, détruite à la Révolution. Il serait une commande des Bochetel, seigneurs de Thaumiers. La famille de Bonneval le fait restaurer et y place ses propres armoiries, ainsi que celles des Doulle et des Bochetel.

 

 

 

Chapelles latérales du XIX° siècle.

 

 

Vues sur le choeur, depuis le portail occidental.

 

Le chœur possède quatre chapiteaux sculptés du XII° siècle. Deux sont décorés des feuilles d'acanthe,

les deux autres de sculptures évoquant la mort, la foi, l’avenir, et le diable,

sujets de préoccupations des fidèles du XII° siècle. Ils sont symbolisés par un animal aux griffes crochues,

un personnage qui porte sa propre tête ou un moine en robe de bure.

 

Les vitraux proviennent des Ateliers Lorin de Tours et sont datés 1865.

 

La sacristie.

 

En 1860, l'église a été restaurée profondément, la sacristie a été transformée en chapelle latérale,

une nouvelle sacristie a été construite,

et les toitures refaites (le toit en pavillon est assez inhabituel dans la région).

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

http://www.thaumiers.net/
http://www2.culture.gouv.fr/

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 24 mai 2018

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville