VIEUX-FUMÉ  (Calvados)
Arrondissement de Lisieux - Canton de Mézidon-Canon
Région : Normandie
 Population : 528 Fuméens en 2016.

 

D'une superficie de 669 hectares, et d'une altitude de 23 à 73 mètres,

le village est traversé par la rivière le Laizon,

et situé à l'Est de la Plaine de Caen, aux portes du Pays d'Auge.

 

Toponymie : viendrait du latin Vadum, "gué" et de l'anthroponyme germanique Felc-Mat.

En 1831, la commune s'agrandit grâce à sa réunion avec l'ancienne paroisse de Quatre-Puits

qui constitue depuis un hameau du village.

 

 

Eglise romane Saint Germain,

des XII°, XIII° et  XVIII° siècles.
 

 

Construite en calcaire, l'église a appartenu à l'abbaye de Troarn et a dépendu du diocèse de Sées, dans l'Orne.

Les fenêtres du choeur ont été modifiées au XVIII° siècle.

 

La tour campaniforme, qui sert de clocher et de porche, date de 1775.

 

Sous la corniche, les modillons sculptés romans.

 

De l'église primitive, seules quelques parties du XII° et XIII° siècle ont été conservées.

 

Au XVIII° siècle, l'église a été fortement remaniée et reconstruite en partie.

 

Dans le cimetière, la tombe d'Alfred Montier (1932) qui présente un décor particulier :

une équerre et un compas sculptés sur le fût rappellent son appartenance à la Franc-maçonnerie.

 

Depuis le sanctuaire, vue sur la nef et le portail occidental.

 

Statues de Sainte Anne et de la Vierge enfant, et du petit Jésus de Prague.

 

Les fonts baptismaux et chaire à prêcher du XIX° siècle.

Statue en plâtre du XIX° siècle, du Sacré Coeur.

 

Depuis le portail occidental, vue sur le choeur et les deux chapelles latérales.

 

Tableau représentant Saint Germain, peint par Lechevalier.

Autel en bois peint du XVIII° siècle.

Sur le maître autel, statue de Saint Paterne, en plâtre.

 

Cette statue rappelle l'existence de l'ancienne église de Quatre-Puits. Son église était dédiée à Saint Paterne ou Saint Pair (déformation régionale du nom de Saint Paterne). L'édifice dépendait de l'abbaye de Saint Pierre-sur-Dives. Il a été détruit sous l'Empire, et seul subsiste sur le site une partie d'arc boutant.

 

Tableau d'une Annonciation, exécuté par Lechevalier.

Statues de Notre-Dame et d'une Vierge à l'enfant.

 

 

L'ensemble des boiseries du choeur et des stalles datent du XVIII° siècle.

 

Au-dessus du maître autel, une Trinité, peinte par Royer en 1806.

Retable en pierre et autel en bois XVIII° siècle.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/

"Patrimoine des communes du Calvados", Flohic Éditions, 2001

Panneau explicatif présenté à l'entrée de l'édifice

C.P.A. collection privée en prêt

Visite et photos, Chantal Guyon, le 26 juillet 2017

 

 

Chantony - Patrimoine et Histoire  
50660 - Lingreville